Activités pour les ados

Les nuits mauriciennes ont pris un coup de chaud !

Sans rien perdre de sa réputation de destination familiale idéale, l’île Maurice est parvenue, en quelques années, à séduire d’autres types de visiteurs. Les adolescents et les jeunes adultes y trouvent, désormais, de quoi satisfaire leur soif d’aventures, et passer des soirées mouvementées !

Dans les deux principales stations balnéaires de l’île, Flic-en-Flac à l’Ouest, et Grand Baie au Nord, des boîtes de nuit au standard international donnent aux nuits mauriciennes l’éclat qui leur a longtemps manqué !

C’est pourquoi www.villasmaurice.mu conseille a ses clients qui viennent en vacances en famille a l’Ile Maurice avec des adolescents de choisir une villa sur Grand Baie ou sur Tamarin/Riviere Noire.

A Flic-en-Flac, le Shots mêle les genres : jeunesse dorée, ados branchés et jeunes vacanciers s’y défoulent sur les derniers rythmes électros…

Ca bouge à Grand Baie

A Grand Baie, face à la plage, le Banana Bar a longtemps fait figure de pionnier…solitaire. Toujours aussi bien fréquenté, il a pourtant, aujourd’hui, de nombreux émules.

banana-beach-club

Le Kokoloko, le Lounge, le Beach House et d’autres bars-pubs constituent les points de départ parfaits pour une soirée réussie. Cocktails plus ou moins originaux, service efficace, sécurité assurée, ambiances sympas et bonne musique, sont les ingrédients communs à ces établissements chaleureux. Les meilleurs groupes et artistes locaux, comme Cross Breed et Eric Triton s’y produisent régulièrement !

A partir de 23 heures, se déroule la lente migration vers les « clubs », discothèques et autres boîtes de nuit…

Les Enfants Terribles, le Bouddha et le Kamikaze (derrière le Banana), sont de véritables institutions ! L’Insomnia et l’OMG, plus récents, ont pourtant déjà une solide réputation…

A Pérébeyre, parmi les bars de plage, le Julie’s Club, adossé au No Stress, propose une combinaison originale : restaurant, pub, karaoké, concert.

Cyber excités…

Mais les nuits mauriciennes explosent aussi là où l’on ne s’y attend pas forcément… Si la Cyber Cité, au centre de l’île, est devenue, en quelques années, un pôle technologique et économique essentiel, elle est aussi le point de ralliement de nombreux fêtards… Travaillant en horaires décalés, et donc également la nuit, les branchés de la Netéconomie vivent sous pression… et ont donc besoin d’exutoires…
Les hôtels d’affaire qui ont poussé au milieu des tours du cyber espace, l’ont bien compris : tous proposent un pub-club ouvert à toutes les fantaisies… Parmi ceux-là, le Backstage du Hennessy Park Hotel se démarque nettement par son ambiance particulièrement débridée, y-compris en semaine !

A Port-Louis, la Happy Hour du vendredi soir, à l’hôtel Sufresne, vaut aussi le détour. Cadre élégant, au bord de l’eau, face au Caudan, bonne musique et… clientèle choisie, composée de jeunes cadres ambitieux et de superbes jeunes femmes, qui ne le sont pas moins…

Beach Party

Mais les nuits mauriciennes n’explosent pas seulement dans les établissements spécialisés… De plus en plus régulièrement, des soirées se déroulent sur la plage, ou même sur les îlots du lagon ! L’organisation de ces « Beach Parties » peut être prise en charge par un hôtel, comme ce fut le cas lors de soirées qui se sont tenues sur l’Ile aux Cerfs, ou obéir à la simple fantaisie d’un groupe de jeunes noctambules. On s’y « invite » alors par réseaux sociaux ou textos…et seuls les initiés s’y retrouvent !
Depuis quelques mois, une nouvelle tendance se dessine : la fête en mer ! Une quarantaine de joyeux lurons louent un catamaran pour la nuit…et vont danser au milieu du lagon ! Cool, mais forcément limité en nombre…

Les DJ du monde entier

Maurice n’est toujours pas Ibiza… mais on est désormais bien loin de la destination (trop) sage qu’elle fut pendant longtemps, et où il ne se passait rien après 18 heures…
Les artistes ne s’y trompent d’ailleurs pas : il ne se passe pas une semaine sans qu’un DJ de renommée internationale ne vienne animer une soirée. Débarquant de Los Angeles, Londres, Paris, Cape Town ou Mumbaï, ils apportent à Maurice le souffle des dernières tendances.

Le local… c’est pas mal !

Ce rapide catalogue des opportunités nocturnes n’a, jusque-là, pris en compte que les rythmes « planétaires »… Partout sur l’île, dans de petites salles ou sur des podiums érigés au coeur des villages, les artistes locaux se produisent régulièrement. Et ces concerts des « stars » locales réservent souvent d’excellentes surprises ! D’abord parce que la musique mauricienne, marquée par le Sega, le Reggae et Bollywood, est souvent très bonne, et parce que l’atmosphère de ces concerts est généralement très chaleureuse !

Adrénaline sous les tropiques

Dans le domaine des activités sportives et de loisir, également, l’éventail des possibilités s’est sérieusement étoffé. Les jeunes gens sportifs ou aventureux peuvent facilement y trouver de quoi satisfaire leur goût pour les sensations fortes.
(à suivre…)